les_besoins_exigeants_des_animaux_auraient_pu_evoluer_apres_le_deluge

Les besoins alimentaires spécialisés de nombreux animaux ne sont peut-être apparus qu'après le déluge via la microévolution. La microévolution pourrait également expliquer les préférences climatiques, le manque de dormance, le tempérament sauvage et d’autres caractéristiques, ce qui signifie que Noah n’aurait jamais eu à faire face à de nombreux défis que les animaux présenteraient sous leur forme actuelle1).

1. Il est ironique que quelqu'un qui s'oppose à l'évolution invoque l'évolution comme un coup de “baguette magique” pour résoudre de nombreux problèmes. Les taux d'évolution proposés par Woodmorappe sont bien supérieurs aux taux d'évolution proposés par les biologistes pour rendre compte de la descendance commune de toutes les plantes et de tous les animaux à partir d'un ancêtre commun.

Woodmorappe 2) a en outre proposé que toutes les espèces, après le déluge, aient évolué à partir de genres ou de familles représentatifs à bord de l'arche. L'évolution proposée par Woodmorappe implique une spéciation et une macroévolution, quelque soit la définition que vous donnez au terme. Cet argument revient de facto à accepter l’évolution. Et en prime, reconnaît implicitement que les autres tentatives (du même auteur !) d’explications rationnelles du mythe de l’arche de Noé ne tiennent pas la route.


2. Une évolution rapide nécessite des populations comportant déjà de nombreuses variations. l'évolution se poursuit ensuite par la sélection de la variation existante. S'il y a déjà peu ou pas de variation dans la population, des mutations non nuisibles doivent d'abord se produire pour fournir une certaine variation, et l'évolution est beaucoup plus lente.

Selon le récit du Déluge, presque toutes les populations auraient commencé à partir de deux individus seulement, rendant la variation pratiquement nulle.

Des populations si faibles auraient difficilement pu survivre aux fluctuations environnementales normales3). Les populations n'auraient pas eu la variation génétique suffisante pour permettre à la microévolution de créer toutes les espèces actuelles et leurs caractéristiques.

  • Argument contradictoire (basé sur l’évolution)

1)
Woodmorappe, John, 1996. Noah's Ark: A Feasibility Study, Santee, CA: ICR, pp. 61, 116-117, 125, 134.
2)
Woodmorappe, John, 1996. Noah's Ark: A Feasibility Study, Santee, CA: ICR, pp. 5-7
3)
Simberloff, Daniel, 1988. The contribution of population and community biology to conservation science. Annual Review of Ecology and Systematics 19: 473-511.
  • Dernière modification: 2019/10/29 09:17
  • de kawekaweau