le_cosmos_est_ajuste_pour_permettre_la_vie_humaine

Le cosmos est finement ajusté pour permettre la vie humaine. Si l’une des constantes fondamentales n’était que légèrement différente, la vie serait impossible1).

Cette affirmation est également connue sous le nom de principe anthropique.

1. La revendication suppose que la vie dans sa forme actuelle est un acquis ; cela ne s'applique pas à la vie mais à la vie telle que nous la connaissons. Le même résultat se produit si la vie est finement adaptée au cosmos. Nous ignorons quelles conditions fondamentales excluraient toute possibilité de vie. Pour autant que nous sachions, il pourrait y avoir des êtres intelligents dans un autre univers, affirmant que si les constantes fondamentales n'étaient que légèrement différentes, l'absence de quarks libres et l'extrême faiblesse de la gravité rendraient la vie impossible. En effet, de nombreux exemples de réglage précis sont la preuve que la vie est ajustée au cosmos, et non l'inverse. C'est exactement ce que l'évolution propose.


2. Si l'univers est ajusté pour la vie, pourquoi la vie est-elle une partie extrêmement rare de celle-ci, comme l’affirme les créationnistes ?


3. Beaucoup de revendications de réglage sont basées sur des nombres du “même ordre de grandeur”, mais cette phrase est étirée au-delà de son sens initial pour étayer les arguments de conception; Parfois, les nombres variant d’un facteur 1000 sont appelés le même ordre de grandeur 2). Comment définir « finement » ? Cette question ne peut être résolue que par un jugement humain qui réduit ou supprime la valeur objective de l'argument du principe anthropique.


4. L'affirmation du réglage est affaiblie par le fait que certaines constantes physiques dépendent d'autres, de sorte que le principe anthropique ne repose que sur très peu de conditions initiales réellement fondamentales 3). Il est aussi affaibli par le fait que différentes conditions initiales conduisent parfois essentiellement aux mêmes résultats, comme avec la masse initiale des étoiles et la formation de métaux lourds 4), ou que le réglage peut ne pas être très fin, comme avec la fenêtre de résonance pour la fusion de l'hélium dans le soleil 5). Pour autant que nous en savons, un univers substantiellement différent du nôtre peut être improbable, voire impossible.


5. Si une partie de l'univers ne convenait pas à la vie, nous ne serions pas là pour y penser. Rien n’exclut la possibilité de multiples univers, dont la plupart seraient impropres à la vie. Nous nous réjouissons d’être dans une situation où la vie est commode mais nous ne pourrions peut-être être nulle part ailleurs.


6. La conception intelligente n'est pas une conclusion logique du réglage fin. Le réglage fin ne dit rien sur les motivations ou les méthodes, ce qui est la définition du design. (La rareté de la vie et son retard de plusieurs milliards d'années plaident contre son existence.) Le réglage précis, s'il existe, peut résulter d'autres causes encore inconnues, ou pour aucune raison du tout 6).


7. En fait, le principe anthropique est un argument contre un créateur tout-puissant. Si Dieu peut tout faire, il pourrait créer la vie dans un univers dont les conditions ne le permettent pas.


8. Cet argument contradictoire avec ceux s’opposant à l’abiogenèse, à ceux contredisant les lois physiques (vitesse de la lumière) et leurs conséquences (comme l’ancienneté des fossiles).

  • Biais du survivant

1)
Ross, Hugh. 1994. Astronomical evidences for a personal, transcendent God. In: The Creation Hypothesis, J. P. Moreland, ed., Downers Grove, IL: InterVarsity Press, pp. 141-172.
2)
Klee, Robert. 2002. The revenge of Pythagoras: How a mathematical sharp practice undermines the contemporary design argument in astrophysical cosmology. British Journal for the Philosophy of Science 53: 331-354.
3)
Kane, G. L., M. J. Perry, and A. N. Zytkow. 2000 (28 Jan.). The beginning of the end of the anthropic principle. New Astron. 7: 45-53. http://xxx.lanl.gov/abs/astro-ph/0001197
4)
Nakamura, Takashi, H. Uehara, and T. Chiba. 1997. The minimum mass of the first stars and the anthropic principle. Progress of Theoretical Physics 97: 169-171. http://xxx.lanl.gov/abs/astro-ph/9612113
5)
Livio, M., D. Hollowell, A. Weiss and J. Truran. 1989. The anthropic significance of the existence of an excited state of 12C. Nature 340: 281-284.
6)
Drange, Theodore M. 2000. The fine-tuning argument revisited (2000). Philo 3(2): 38-49. http://www.infidels.org/library/modern/theodore_drange/tuning-revisited.html
TinyURL: http://tinyurl.com/y2keel3b
  • Dernière modification: 2019/10/28 10:08
  • de kawekaweau