la_poule_est_arrivee_avant_l_oeuf

J'ai lu ce reportage de MSNBC (…) Toutes les pièces / systèmes chimiques, etc. doivent être présents pour que le système de ponte fonctionne, il ne pourrait certainement pas évoluer. (…) Je ne serais pas surpris que des scientifiques athées se plaignent bruyamment que cette étude qui soutient le récit de la création dans la Genèse, puis tentent d'attaquer l’étude. 1)

L’histoire est parti d’un étude de 20102). Celle-ci se base sur une simulation informatique du processus de biominéralisation, montre le rôle primordiale (chez la poule) d’une protéine, l’ovocledidin-17. De là, certains en concluent que l’oeuf de poule est arrivé après la poule. Largement relayée telle quelle par la presse 3), l’information est utilisée comme les les créationnistes, qui sans aller plus loin que le titre, la déclare « preuve de création ». On retrouve un peu la même que les affirmations basé sur l’Adam chromosomique et l’Ève mitochondriale.

Les créationnistes s’amusent depuis lors à « piéger » les gens en demandant « qui de l’œuf ou de la poule est arrivé en premier ? » et ressortent ces articles de presse quand on leur répond « l’œuf » en se basant sur l’évolution.

1. Difficile de trouver une meilleure exemple de déformation d’une étude scientifique, pour lui faire dire ce qu’elle ne dit pas, successivement par les auteurs eux-mêmes, puis les journalistes et enfin les créationnistes.

L’étude ne prouve (ni même ne dit) absolument pas que l’œuf est arrivé après la poule.

L’étude a démontré le rôle de la protéine ovocledidin-17 dans l'accélération la production de coquille dans le poulet, permettant une production d’oeuf en 24h4). Cet œuf de poule ne pouvant pas être produit sans la protéine ovocledidin-17 produite par les ovaires des poules, certains en ont conclu que Gallus gallus devait être arrivé en premier. Ce qui vrai, si on parle d’un œuf de poule, pas de l’œuf en général,

Mais la protéine impliquée n’est pas la seule qui permet de faire des œufs. De nombreuses autres protéine peuvent être et SONT utilisés pour fixer le calcium, chez d’autres animaux, notamment d’autres oiseaux 5). Ce qu’on pourrait, à la rigueur conclure, c’est que « l’œuf de poule actuelle serait arrivé juste avant après la poule actuelle, puisqu’il a fallu un poule produisant la protéine ovocledidin-17 pour faire un œuf utilisant cette protéine. Ce que l’étude montre, c’est qu’il faut « une poule », pour faire un « œuf pondu par une poule »6). Pas très nouveau…

Tout cela ne change donc strictement rien au point de vue évolutionnaire : les ancêtres de poule pondaient déjà des œufs… mais juste pas des œufs de poule. Cette « première poule » venait d’un œuf, mais pas un œuf de poule. Ce qu’on nomme dans le langage courant « un œuf » est bien arrivé AVANT les poules.


2. La conclusion précédente n’est toutefois valable QUE si on considère que l’arrivée de cette protéine EST ce qui défini la poule, c-a-d. si c’est la synthèse de cette protéine et son utilisation pour la fixation du calcium de l’œuf est l’étape clé entre les « pré-poules » et les poules. Mais rien n’est moins sûr. L’étude ne question ne s’occupe absolument pas de savoir quand l’utilisation de cette protéine est apparue, La protéine ovocledidin-17 a très bien pu arriver chez un des ancêtres de la poule. Cette simple possibilité, qui annule complètement l’affirmation créationniste, est totalement en accord avec l’étude,

L’auteur de l’étude précise d’ailleurs :

“Je dirais que le concept de coquille d’œuf est apparu bien avant le poulet, qu'il s'agisse d'un dinosaure ou même d'un pré-dinosaure. C'est probablement un sujet de conversation avec un biologiste de l'évolution”7)
  • Incompréhension de l’évolution
  • Homme de paille (déformation et sensationnalisme)

  • Dernière modification: 2020/01/03 18:57
  • de kawekaweau