la_microevolution_ne_selectionne_que_les_variantes_existantes

La microévolution (par exemple, le développement de la résistance aux insecticides) ne fait que sélectionner une variation préexistante. Cela ne démontre pas que les mutations créent une nouvelle variation1).

1. Dans les expériences sur des bactéries, des variations (y compris des mutations bénéfiques) apparaissent dans des populations issues d'un seul individu 2). Comme la population n’avait au départ qu’un chromosome, il n’y avait aucune variation dans la population initiale; toute variation doit provenir de mutations.

En outre, les organismes pathogènes et les insectes nuisibles ont développé une résistance à une variété d'antibiotiques et de pesticides, dont beaucoup sont artificiels et ne ressemblent à rien d’existant dans la nature. Il est hautement improbable que tous les insectes aient été créés avec une résistance à tous les pesticides.

De nombreuses nouvelles fonctionnalités ont été observée chez des populations.


2. La mutation est le seul processus naturel qui ajoute de la variation aux populations. La sélection et la dérive génétique éliminent les variations. Si les mutations ne créaient pas de nouvelle variation, il n'y aurait aucune ou quasi aucune variation à sélectionner. En particulier, réduire les populations à une seule paire d'individus, comme le demande l’histoire de Noé, aurait éliminé presque toutes les variations de la faune sauvage du monde d'un seul coup.


3. Il est vrai que beaucoup de micro-évolutions opèrent un tri parmi des variantes préexistantes. Chez les animaux, ce type de microévolution se produit beaucoup plus rapidement que l'attente de certaines mutations. Nous voyons donc souvent des programmes de sélection artificielle stagner lorsqu'ils ont sélectionné toutes les variations qui existaient au départ. Toutefois, si la sélection est maintenue, le changement se poursuit, mais à un rythme beaucoup plus lent.

  • Mensonge

1)
Wallace, Timothy, 2002. Five major evolutionist misconceptions about evolution. http://www.trueorigins.org/isakrbtl.asp
2)
Lederberg, J. and E. M. Lederberg, 1952. Replica plating and indirect selection of bacterial mutants. Journal of Bacteriology 63: 399-406.
TinyURL: http://tinyurl.com/vm63hlz
  • Dernière modification: 2019/10/09 09:44
  • par kawekaweau