la_formation_de_la_vie_par_hasard_est_improbable

Les protéines nécessaires à la vie sont très complexes. La probabilité qu'une molécule protéique simple se forme par hasard est de 1 sur 10113, et des milliers de protéines différentes sont nécessaires pour former la vie.1)
Le physicien Fred Hoyle, a calculé la probabilité2) que se forme au hasard :
  • la plus petite enzyme fonctionnelle serait d’une chance sur 1020
  • la cellule la plus basique une chance sur 104000

Voir aussi les affirmations Les cellules primitives ne peuvent être apparues par hasard et l’évolution repose sur le hasard)

1. Le calcul des probabilités suppose que la molécule de protéine s'est formée par pur hasard. Cependant, la biochimie (comme l'évolution) n'est PAS un hasard, rendant la probabilité calculée inutile.

Pour reprendre une image utilisée par Fred Hoyle3), son calcul est identique à une tornade, qui passant dans une décharge, reconstruit un Boeing 747. Ainsi, le calcul de probabilité pour la formation d’une enzyme, est la probabilité que les protéines la composant, passent par là et se placent dans la configuration exacte de cette enzyme. Ceci est évidemment hautement improbable.

Mais aucune théorie scientifique ne se base sur un tel hasard. Quand on parle de hasard, cela signifie, “sans dessein, sans intention”, mais pas “sans explication” et surtout pas “sans cause”. Mais sans causes discernables. La science a justement comme but de trouver ces explications. Les recherches sur l’abiogénèse montrent qu’il existe des forces, des réactions physico-chimiques, qui expliquent pourquoi ces formations ont eu lieu. Ces explications ne sont pas forcément toutes découvertes, mais celles qui le sont prouvent que ce qui parait improbable par pur hasard, n’est pas improbable, car pas dû au hasard justement (voir point 5).

Ainsi la biochimie fabrique des produits complexes, et les produits eux-mêmes interagissent de manière complexe. Par exemple, on observe que des molécules organiques complexes se forment dans les conditions qui existent dans l’espace et il est possible qu’elles aient joué un rôle dans la formation de la première vie 4).


2. Le calcul des probabilités suppose que la molécule de protéine doit prendre une certaine forme. Cependant, il existe d'innombrables protéines possibles qui favorisent l'activité biologique. Tout calcul de probabilité doit prendre en compte toutes les molécules possibles (pas uniquement les protéines) susceptibles de favoriser la vie.


3. Le calcul des probabilités suppose la création de la vie dans sa forme actuelle. La première vie aurait été beaucoup plus simple.


4. Le calcul ignore le fait que d'innombrables essais auraient eu lieu simultanément, qui peuvent augmenter de manière phénoménale la probabilité. On peut prendre l'exemple du loto5) : Si vous jouez, vous n'avez quasiment aucune chance de gagner (1 sur plusieurs millions). Toutefois, ça n’empêche pas d'avoir un gagnant du gros lot quasiment chaque semaine. Pourquoi ? car dans le même temps, il a plusieurs millions de tirage (au moins 1 pour chaque joueur).

Les calculs de probabilité présenté par les anti-évolutionnistes ne tiennent en compte que l'interaction de 2 molécules spécifiques à un moment donné. Mais il faudrait prendre en compte toutes les molécules identiques de l'univers, et que l’interaction peut se faire sur une durée de temps incommensurable (des milliards d'années). Mais comme expliqué plut haut, faire ce genre de calcul ne présente aucun intérêt.


5. De nombreux éléments qui sont ainsi considérés impossibles par les créationnistes se se former de façon autonome sont ainsi été créer expérimentalement relativement facilement (dans des condition d’expérimentation scientifique donc fortement limités dans l’espace et le temps). L'expérince de Miller-Urey a ainsi produit des acides aminés en une semaine seulement. Imaginez ce qui pourrait apparaître sur des millions d'années, avec une zone d’expérimentation de la taille de la Terre…

  • Fausse analogie
  • Occultation des faits
  • Pour en finir avec Dieu, Richard Dawkins, trad. Marie-France Desjeux-Lefort, ISBN : 2221108930, Éd. Robert Laffont, 2008
  • L'Horloger aveugle, Richard Dawkins, Éditeur : Robert Laffont, ISBN : 2221090071, 1999
  • L’ironie de l’évolution, Thomas C. Durand, Éditions du Seuil, février 2018, ISBN : 2021311651 - chap. 2 - Les définitions du problème

1)
Watchtower Bible and Tract Society. 1985. Life–How Did It Get Here? Brooklyn, NY, pg. 44
2)
Thomas C. Durand, L’ironie de l’évolution, Éditions du Seuil, 2018 - Le cerveau n’est pas fait pour penser
3)
citée par Richard Dawkins dans Pour en finir avec Dieu
4)
Spotts, Peter N. 2001. Raw materials for life may predate Earth's formation. The Christian Science Monitor , Jan. 30, 2001. http://search.csmonitor.com/durable/2001/01/30/fp2s2-csm.shtml
5)
La Résistance Au Darwinisme : Croyances et Raisonnements, Gérald Bronner, Revue française de sociologie, 2007/3 Vol. 48 | pages 587 à 607
TinyURL: http://tinyurl.com/yxh8yyag
  • Dernière modification: 2019/12/13 18:04
  • (modification externe)