la_coagulation_du_sang_est_irreductiblement_complexe

La biochimie de la coagulation du sang est irréductiblement complexe, ce qui indique qu’elle doit avoir été conçue 1).

1. Les systèmes de coagulation sanguine semblent être assemblés en utilisant tous les ponts polymériques longs à portée de main. Il existe de nombreux exemples de systèmes complexes fabriqués à partir de composants ayant des rôles utiles mais complètement différents dans d’autres systèmes. Il existe également des preuves que les gènes de la coagulation sanguine (en fait, le génome entier) ont été dupliqués deux fois au cours de son évolution 2). La duplication de pièces et la cooptation de pièces ayant différentes fonctions contourne le “défi” de la complexité irréductible évoluant progressivement.

Ken Miller explique parfaitement l’évolution possible du système de coagulation dans son livre Finding Darwin’s God, dont une version plus détaillée 3)est disponible sur le web et une traduction disponible ici. De plus, il expose bien que les caractéristiques du système (complexité y compris) sont non seulement explicables mais surtout tels qu'attendus par un système résultant d'une évolution.


2. La coagulation sanguine n'est pas un complexe irréductible.

Certains animaux - les dauphins, par exemple, vivent bien sans le facteur Hagemann 4), composant du système de coagulation du sang humain que Behe ​​inclut dans sa “complexité irréductible” 5).

Doolittle et Feng 6) ont prédit que les vertébrés “inférieurs” n'auraient pas la “voie intrinsèque” de la coagulation du sang. Les travaux sur les génomes du poisson-globe et du poisson zèbre l'ont confirmé 7).


3. De manière générale, la complexité irréductible n'est pas un obstacle à l'évolution et n'implique pas de conception.

  • Appel à l’ignorance

1)
Behe, Michael J. 1996. Darwin's Black Box, New York: The Free Press, pp. 74-97.
2)
Davidson, C. J., E. G. Tuddenham, and J. H. McVey. 2003. 450 million years of hemostasis. Journal of Thrombosis and Haemostasis 1: 1478-1497.
4)
Robinson, A. J., M. Kropatkin, and P. M. Aggeler. 1969. Hagemann factor (factor XII) deficiency in marine mammals. Science 166: 1420-1422
5)
(Behe, Michael J. 1996. Darwin's Black Box, New York: The Free Press, p. 84.
6)
Doolittle, R. F., and Feng, D. F., (1987) “Reconstructing the evolution of vertebrate blood coagulation from a consideration of the amino acid sequences of clotting proteins,” Cold Spring Harbor Symposia on Quantitative Biology 52: 869-874.
7)
Yong et Doolittle, 2003. The evolution of vertebrate blood coagulation as viewed from a comparison of puffer fish and sea squirt genomes. PNAS June 24, 2003 100 (13) 7527-7532. https://doi.org/10.1073/pnas.0932632100
TinyURL: http://tinyurl.com/yybfdlwo
  • Dernière modification: 2019/11/04 11:21
  • par admin