l_ic_demystifiee

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
l_ic_demystifiee [2019/11/03 19:24]
kawekaweau
l_ic_demystifiee [2019/11/24 16:49] (Version actuelle)
kawekaweau [Irreducible Complexity Demystified]
Ligne 1: Ligne 1:
-====== ​Irreducible Complexity Demystified ​====== +====== ​La Complexité Irréducible Démystifiée ​======
-<callout type="​info"​ icon="​true">​Par Pete Dunkelberg - Posted: 26 April 2003+
  
-Lien de la page origianal ​: http://​www.talkdesign.org/​faqs/​icdmyst/​ICDmyst.html</​callout>​+<callout type="​info"​ icon="​true">​ 
 +Titre original : **Irreducible Complexity Demystified** 
 +\\ 
 +Par Pete Dunkelberg 
 + 
 +Date: 26 avril 2003 
 + 
 +Lien de la page originale ​: http://​www.talkdesign.org/​faqs/​icdmyst/​ICDmyst.html</​callout>​
  
 <TEXT align="​center">"​L’évolution est plus maligne que vous." - proverbe de biologiste</​TEXT>​ <TEXT align="​center">"​L’évolution est plus maligne que vous." - proverbe de biologiste</​TEXT>​
Ligne 76: Ligne 82:
    
  
-//Dionaea muscipula// est une petite plante à fleurs qui pousse naturellement dans les zones humides acides de Caroline du Nord et du Sud. Elle a un piège à l'​aspect féroce avec des bords garnies de dents pour les [[http://​www.honda-e.com/​Photo/​Ph4_70.htm|créatures imprudentes]]. elle piège et digère les insectes pour compenser le manque d'​azote dans les sols de son habitat.+//[[http://​www.talkdesign.org/​faqs/​icdmyst/​dionaea.jpg|Dionaea muscipula]]// est une petite plante à fleurs qui pousse naturellement dans les zones humides acides de Caroline du Nord et du Sud. Elle a un piège à l'​aspect féroce avec des bords garnies de dents pour les [[http://​www.honda-e.com/​Photo/​Ph4_70.htm|créatures imprudentes]]. elle piège et digère les insectes pour compenser le manque d'​azote dans les sols de son habitat.
  
 Voici comment fonctionne le piège. Lorsqu'​un insecte frotte les poils « la gâchette » au centre, les lobes se referment presque complètement à une vitesse surprenante. Si un petit insecte est attrapé, il peut s'​échapper entre les dents et le piège se rouvre sans s’être fermé complètement. Si une bestiole de bonne taille est détectée, elle est digérée au cours des prochains jours, tandis que le piège se referme pendant ce temps. Puis le piège se rouvre. Un piège ne peut être complètement fermé que 4 fois environ, il doit donc être utilisé avec parcimonie. Voici comment fonctionne le piège. Lorsqu'​un insecte frotte les poils « la gâchette » au centre, les lobes se referment presque complètement à une vitesse surprenante. Si un petit insecte est attrapé, il peut s'​échapper entre les dents et le piège se rouvre sans s’être fermé complètement. Si une bestiole de bonne taille est détectée, elle est digérée au cours des prochains jours, tandis que le piège se referme pendant ce temps. Puis le piège se rouvre. Un piège ne peut être complètement fermé que 4 fois environ, il doit donc être utilisé avec parcimonie.
Ligne 84: Ligne 90:
 Si un petit objet organique ou inorganique est placé sur les glandes situées au centre d'une feuille, celles-ci transmettent une impulsion motrice aux tentacules excentrés. Les plus proches sont d'​abord affectés et se penchent lentement vers le centre, puis ceux plus éloignés, jusqu'​à ce qu'ils soient enfin étroitement infléchis sur l'​objet. Cela se passe en une heure à quatre ou cinq heures ou plus. [...] Non seulement les tentacules, mais la lame de la feuille devient souvent très incurvée, mais pas toujours, quand une substance ou un fluide fortement excitant est placé sur le disque. Les gouttes de lait et d'une solution de nitrate d'​ammoniac ou de soude sont particulièrement susceptibles de produire cet effet. La lame est ainsi convertie en une petite tasse. La manière dont il se plie varie grandement. (2, pp 9, 12)((Darwin,​ Charles. Insectivorous Plants (New York: D. Appleton & Co., 1875. [first published London: John Murray, 1875]) Insectivorous Plants online. )) Si un petit objet organique ou inorganique est placé sur les glandes situées au centre d'une feuille, celles-ci transmettent une impulsion motrice aux tentacules excentrés. Les plus proches sont d'​abord affectés et se penchent lentement vers le centre, puis ceux plus éloignés, jusqu'​à ce qu'ils soient enfin étroitement infléchis sur l'​objet. Cela se passe en une heure à quatre ou cinq heures ou plus. [...] Non seulement les tentacules, mais la lame de la feuille devient souvent très incurvée, mais pas toujours, quand une substance ou un fluide fortement excitant est placé sur le disque. Les gouttes de lait et d'une solution de nitrate d'​ammoniac ou de soude sont particulièrement susceptibles de produire cet effet. La lame est ainsi convertie en une petite tasse. La manière dont il se plie varie grandement. (2, pp 9, 12)((Darwin,​ Charles. Insectivorous Plants (New York: D. Appleton & Co., 1875. [first published London: John Murray, 1875]) Insectivorous Plants online. ))
  
-Voici //D. rotundifolia//​ avec une mouche; Makoto Honda ((Honda M. (2001). [[http://​www.honda-e.com/​|Insectivorous Plants in the Wilderness]]. Makoto Honda'​s carnivorous plants web site. )) [[http://​www.honda-e.com/​IPW_6_PhotoGallery/​03_Drosera/​Ph3_081.htm]|montre son action]] avec une espèce plus rapide, //D. intermedia//​. Des recherches génétiques récentes confirment que Dionée attrape-mouche ​ et Aldrovanda sont apparentés et font partie de la famille des Droséracées,​ et que les pièges à pression ont très probablement évolué à partir des pièges à colle ((Cameron KM, Wurdack KJ, Jobson RW. (2002). Molecular evidence for the common origin of snap-traps among carnivorous plants. American Journal of Botany 89:​1503-1509. )), comme le pensait Darwin:+[[http://​www.talkdesign.org/​faqs/​icdmyst/​drosera_splitlevel.jpg|Voici]] //D. rotundifolia//​ avec une mouche; Makoto Honda ((Honda M. (2001). [[http://​www.honda-e.com/​|Insectivorous Plants in the Wilderness]]. Makoto Honda'​s carnivorous plants web site. )) [[http://​www.honda-e.com/​IPW_6_PhotoGallery/​03_Drosera/​Ph3_081.htm]|montre son action]] avec une espèce plus rapide, //D. intermedia//​. Des recherches génétiques récentes confirment que Dionée attrape-mouche ​ et Aldrovanda sont apparentés et font partie de la famille des Droséracées,​ et que les pièges à pression ont très probablement évolué à partir des pièges à colle ((Cameron KM, Wurdack KJ, Jobson RW. (2002). Molecular evidence for the common origin of snap-traps among carnivorous plants. American Journal of Botany 89:​1503-1509. )), comme le pensait Darwin:
  
 <​note>​REMARQUES FINALES SUR DROSERACEAE. <​note>​REMARQUES FINALES SUR DROSERACEAE.
TinyURL: http://tinyurl.com/y5v889xo
  • Dernière modification: 2019/11/24 16:49
  • par kawekaweau