d_ou_viennent_l_espace_le_temps_l_energie_et_les_lois_de_la_physique

Les cosmologistes ne peuvent pas expliquer d'où viennent l'espace, le temps, l'énergie et les lois de la physique.1)

1. Certaines questions sont plus difficiles à répondre que d'autres. Mais bien que nous n’ayons pas une compréhension complète de l’origine de l’univers, nous ne sommes pas complètement dans le noir.

Nous savons, par exemple, que l'espace provient de l'expansion de l'univers. L'énergie totale de l'univers peut être nulle. Les cosmologistes ont des hypothèses pour les autres questions qui sont cohérentes avec les observations 2). Par exemple, il est possible qu'il y ait plus d'une dimension du temps, l'autre dimension étant sans limite, il n'y aurait donc pas d'origine globale du temps. Une autre possibilité est que l'univers soit dans un cycle éternel sans début ni fin. Chaque big bang peut aboutir à un grand resserrement pour commencer un nouveau cycle 3) ou sur de longs intervalles, notre univers peut se heurter à un univers miroir, créant ainsi un univers nouveau 4).

Il ne faut pas oublier que nos expériences de la vie quotidienne préparent mal aux conditions extrêmes et bizarres que l’on rencontre dans la cosmologie. Il est très difficile de comprendre ce que les cosmologues traitent. Le rejeter pour cette raison, revient à se retrancher derrière un argument d’incrédulité.


2. Les créationnistes ne peuvent pas expliquer les origines du tout. Dire “Dieu l'a fait” est sans doute une réponse mais ce n'est pas une explication, car cela n'est lié à aucune preuve objective. Cela n'exclut aucune possibilité ni même aucune impossibilité. Il ne traite pas des questions de “comment” et de “pourquoi” et soulève des questions telles que “quel Dieu?” et “qu’elle est l’origine de Dieu ?” Dans le jeu explicatif, les cosmologues sont loin devant.

  • Appel à l’ignorance
  • Argument d’incrédulité
  • Hypocrisie (préférer une non-explication à un peu d’explication)

1)
Brown, Walt, 1995. In the Beginning: Compelling evidence for creation and the Flood. Phoenix, AZ: Center for Scientific Creation, p. 20.
2)
Hawking, Stephen, 2001. The Universe in a Nutshell. New York: Bantam.
3)
Steinhardt, P. J. and N. Turok, 2002. A cyclic model of the universe. Science 296: 1436-1439.
4)
Seife, Charles, 2002. Eternal-universe idea comes full circle. Science 296: 639.
TinyURL: http://tinyurl.com/wutbbu7
  • Dernière modification: 2019/11/24 15:37
  • de admin