beaucoup_de_fossiles_sont_incoherents

Il existe plus de 200 publications de fossiles anormaux, ou de fossiles apparaissant dans des strates d'âges très différents de ceux attendus1).

1. Peu ou aucun de ces fossiles “anormaux” ne sont vraiment anormaux. Il est assez courant que des fossiles s’érodent d’une ancienne formation et soient redéposés dans une formation plus jeune (Il est généralement facile de reconnaître ces fossiles retravaillés à l’usure supplémentaire qu’ils présentent). Le pollen, les spores et d’autres très petits fossiles peuvent également être soufflés ou lavés dans de minuscules fissures pour apparaître dans les formations plus anciennes. Les quelques anomalies restantes pourraient être expliquées par de véritables extensions d’aires (voir ci-dessous), une identification erronée du fossile ou une attribution incertaine de la provenance du fossile.


2. Pour la plupart des espèces, les archives fossiles sont assez inégales. Le fossile le plus ancien d’une espèce sera probablement plus tardif que l’apparition de cette espèce; de même, le dernier fossile connu est antérieur à l'extinction de l'espèce. Il existe de nombreuses possibilités pour la découverte de nouveaux fossiles afin d'étendre l'aire de répartition connue d'une espèce. Il est inapproprié de qualifier ces nouvelles découvertes d'anomalies.


3. Même 200 anomalies représentent une quantité insignifiante par rapport aux 250 millions de fossiles répertoriés et au nombre beaucoup plus important qui ont été découverts. Si le créationnisme était vrai, très rare seraient les scénarios évolutifs seraient une exception, pas la norme. On aurait des millions de fossiles “anormaux”.

  • Cherry picking
  • Méconnaissance de la paléontologie

1)
Woodmorappe, John, 1982. Anomalously occurring fossils. Creation Research Society Quarterly 18 (March). http://www.nwcreation.net/anomalies.html
TinyURL: http://tinyurl.com/yxt8kpv4
  • Dernière modification: 2019/10/28 09:26
  • par kawekaweau