aucun_modele_d_evolution_biochimique_progressive_n_a_ete_publie

La littérature professionnelle est muette sur l'évolution des systèmes biochimiques1).

1. L'affirmation est simplement fausse. Il existe des dizaines d'articles sur les sujets pour lesquels Behe ​​prétend que la littérature est manquante. David Ussery, par exemple, a trouvé (en 1999) 107 articles sur l'évolution des cils, 125 sur l'évolution des flagelles, 27 sur l'évolution de l'ensemble du système de coagulation, 130 sur l'évolution du transport de la vésicule et 84 sur “l'évolution moléculaire du système immunitaire” 2).

Vous pouvez faire une recherche vous-même sur PubMed (publicationsbiologique et médicale) (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/PubMed ). Essayez des mots clé comme “flagella” et “evolution”…

Cette affirmation, provenant de la part d’un biochimiste de profession, peut difficilement être attribué à autre chose qu'un mensonge volontaire. Censé venir à l'appui des affirmations sur les systèmes biologiques complexes, elle n'en révèle que les faiblesses. Voir à ce sujet une réponse du biochimiste David Ussery : A biochemist's response to “The biochemical challenge to evolution” 3) dont la traduction est disponible ici : Reponse d'un biochimiste au défi biochimique à l'évolution.


2. Behe ​​tente de rendre sa demande plus dramatique en exagérant notre compréhension du fonctionnement moléculaire de la cellule. Par exemple, il écrit4): “Au cours des quatre dernières décennies, la biochimie moderne n’a pas dévoilé les secrets de la cellule” (“Over the past four decades modern biochemistry has uncovered the secrets of the cell” )· Mais notre compréhension ne fait que commencer. Depuis que Behe ​​a écrit son livre, des milliers d'articles de recherche révélant de nouvelles informations ont été publiés dans les journaux et il reste encore beaucoup à découvrir. Lorsque le génome complet d'Escherichia coli a été séquencé en 1998, les fonctions d'un tiers de ses gènes étaient encore totalement inconnues et E. coli est beaucoup plus simple que les cellules humaines.


3. Les travaux de Behe ​​sur la théorie de la conception intelligente n'ont donné lieu à aucune publication dans la littérature scientifique. En fait, aucun de ses partisans n'a publié de publication scientifique sur la conception intelligente 5).

  • Mensonge

1)
Behe, Michael J. 1996. Darwin's Black Box, New York: The Free Press, p. 68, 72, 97, 114, 115-116, 138, 185-186.
4)
Behe, Michael J. 1996. Darwin's Black Box, New York: The Free Press, p 232.
5)
Gilchrist, George W. 1997. The elusive scientific basis of intelligent design theory. Reports of the National Center for Science Education 17(3): 14-15. http://www.ncseweb.org/resources/articles/2083_the_elusive_scientific_basis_o_3_16_2001.asp
TinyURL: http://tinyurl.com/y2n799nc
  • Dernière modification: 2019/11/06 12:57
  • de kawekaweau