a_quoi_sert_une_demi-aile

A quoi sert une demi-aile? Une jambe en train de devenir une aile serait une mauvaise jambe bien avant d’être une bonne aile1).

1. Précisons que par demi-aile, on ne parle ici absolument pas d’une aile coupée en deux (moignon) et qui serait non fonctionnelle, « preuve » parfois réclamé par les créationnistes pour « prouver l’évolution », alors que ce serait l’inverse.

2. Une demi-aile peut avoir plusieurs utilisations:

  • Pour les insectes, une demi-aile est utile pour parcourir rapidement la surface de l'eau 2) 3); 4).
  • Chez les plus gros animaux, une demi-aile est utile pour planer. Les profils aérodynamiques pour planer apparaissent sous différentes formes chez de nombreux animaux, notamment:
    • peau entre les jambes d'écureuils volants (Petauristinae), écureuils à queue écailleuse (Anomaluridae), phalangers volants et lémuriens volants
    • corps aplati du serpent volant (Chrysopelea)
    • grands pieds palmés chez des rainettes (Rhacophorus et Polypedates)
    • Nageoires sur les poissons volants (Exocoetidae) et les calmars volants (Onychoteuthis)
    • Membranes latérales expansées supportées par des nervures flexibles allongées sur des lézards planeurs (par exemple, Draco)
    • Membranes latérales expansées soutenues par de longues côtes articulées sur les Kuehneosauridae de la fin du Trias
    • membrane latérale soutenue par des os séparés du reste du squelette sur Coelurosauravus jaekeli, un reptile volant du Permien supérieur 5).
    • même une fourmi (Cephalotes atratus), lorsqu'elle tombe, utilise ses pattes postérieures pour diriger sa descente aérienne vers le tronc de son arbre d'origine 6).
  • Chez les poulets immatures, le battement des ailes améliore la traction des membres postérieurs, leur permettant ainsi de gravir des pentes plus abruptes. Cette fonction pourrait être un vol intermédiaire à celui d'origine des oiseaux 7).
  • Chez certains oiseaux incapables de voler (par exemple, les manchots), les ailes sont utilisées pour la nage.
  • Chez certains oiseaux incapables de voler, les ailes sont probablement utilisées pour surprendre les prédateurs potentiels.
  • Les aigrettes ardoisées utilisent leurs ailes pour couvrir l’eau dans laquelle ils pêchent.
  • Certains hiboux utilisent leurs ailes pour tenir leur proie contre le sol.
  • Les Chordeilinae, les bécasses, les Ptiloris et plusieurs espèces de manakins font du bruit avec leurs ailes dans le cadre de manifestations sexuelles.
  • Des ailes partielles peuvent avoir d'autres fonctions utiles auxquelles personne n'a encore pensé.
  • Sophisme de la solution unique
  • Méconnaissance du règne animal

1)
Brown, Walt, 1995. In the beginning: Compelling evidence for creation and the Flood. Phoenix, AZ: Center for Scientific Creation, p. 7. http://www.creationscience.com/
2)
Marden, J. H. and M. G. Kramer. 1995. Locomotor performance of insects with rudimentary wings. Nature 377: 332-334.
3)
Kramer, M. G. and J. H. Marden. 1997. Almost airborne. Nature 385: 403-404.
4)
Thomas, M. A., K. A. Walsh, M. R. Wolf, B. A. McPheron and J. H. Marden. 2000. Molecular phylogenetic analysis of evolutionary trends in stonefly wing structure and locomotor behavior. Proceedings of the National Academy of Science USA 97: 13178-13183.
5)
Frey, Eberhard, H-D. Sues, and W. Munk. 1997. Gliding mechanism in the Late Permian reptile Coelurosauravus. Science 275: 1450-1452.
6)
Yanoviak, Stephen P., Robert Dudley, and Michael Kaspari. 2005. Directed aerial descent in canopy ants. Nature 433: 624-626.
7)
Dial, K. P. 2003. Wing-assisted incline running and the evolution of flight. Science 299: 402-404. See also: Pennisi, E., 2003. Uphill dash may have led to flight. Science 299: 329.
TinyURL: http://tinyurl.com/y2js8lta
  • Dernière modification: 2019/10/27 16:10
  • par kawekaweau